Je t’aime Barbara ABEL

Date de parution: 03/05/2018
Editions: Belfond

Voici le sixième ouvrage lu dans le cadre du Festival Sans Nom! C’est également mon premier de l’auteure. D’ailleurs, merci aux éditions Belfond pour cette lecture !

Résumé: Maude a refait sa vie avec Simon. Tous deux ont des enfants d’unions précédentes: Arthur et Suzie pour Madame, Alice pour Monsieur. Une famille recomposée, dans l’air du temps, avec ses joies et ses difficultés. Le couple lui y croit profondément, parce qu’ils s’aiment d’un amour que rien ne semble ébranler. Il est vrai que les relations belle-mère, belle-fille ne sont pas au beau fixe entre Alice et Maude, alors le jour où elle surprend Alice en train de fumer un joint dans sa chambre, deux options s’offrent à elle. Première option: elle balance tout à son homme, question de confiance et de loyauté, au risque d’envenimer davantage la relation avec Alice. Seconde option: elle tait ce qu’elle a vu, fait confiance à Alice et peut initier un début de complicité entre elles. C’est cette dernière qu’elle choisira.

Jusqu’à. Jusqu’à ce jour où Alice est indirectement impliquée dans un accident mortel. Comment la famille va-t-elle se relever ? Comment Simon va-t-il l’encaisser ? L’amour sera-t-il plus fort ?

Pour les plus pressés: allez en bas de page 😉

Mon avis: Mon premier ABEL et sûrement pas le dernier! Si je dois reconnaître que je ne suis pas fan de la couverture que je trouve limite agressive, j’ai vite été happée par les personnages et leur contextualisation. Ce sont d’ailleurs les personnages qui détiennentla place prépondérante de l’ouvrage. À commencer par notre famille recomposée autour de laquelle gravitent des personnages secondaires, toujours reliés de près ou de loin à l’intrigue.

L’autre force de l’ouvrage réside dans le réalisme de l’intrigue. Un accident qui part d’une grosse connerie d’ado et c’est toute la vie qui se voit marquée, ébranlée, détruite. Enfin, quand j’écris connerie, attention, je ne banalise pas la drogue bien sûr! Je veux dire par là, qu’initialement il n’y avait pas d’intention de provoquer la mort ou quoi que ce soit de mal vis à vis d’autrui. Ça pose également la sempiternelle question de la drogue ou du « ointj » entre amis… ça c’est un autre débat! Cependant, ce type d’accident est très réaliste, ancré dans le quotidien et peut arriver à chacun d’entre nous ( pas forcément en lien avec de la drogue). Voilà comment en l’espace d’une fraction de seconde des vies peuvent basculer à tout jamais. Et c’est là que j’en reviens aux personnages, véritable moteurs de l’ouvrage, offrant un bal d’émotions. Évidemment, nous vivons de l’intérieur ce vacarme au sein de cette famille recomposée, au plus proche, dans l’intimité familiale. Le lecteur observe les relations s’étioler, les liens se distendre, puis craquer, un peu comme un tissu que l’on tend jusqu’à ce qu’il se déchire. Tous les membres de la famille ont droit à un développement psychologique acéré! Simon veut protéger sa fille envers et contre tous, Maude culpabilise, mais l’instinct maternel prend le dessus, Alice est au bord du gouffre et les deux autres enfants font les frais de cette situation cauchemardesque. En parallèle, le lecteur rencontre les personnages secondaires clés du livre, la famille de la victime notamment, et leur regard est plus qu’abouti lui aussi! Nous assistons à une chaise musicale de personnages, où le macabre et l’angoisse sont présents et ont le don de faire grimper la tension crescendo. Par ailleurs, j’ai moins apprécié certaines longueurs et certains répétions en terme de vocabulaire. Par exemple « aux aguets » qui apparaît trop souvent à mes yeux!

En conclusion: Malgré quelques bémols, ce fut une belle découverte où le quotidien est au cœur de l’ouvrage! Le réalisme accroît l’empathie que j’ai pu avoir envers les personnages. Ces derniers et leurs traits sont très bien développés et sont clairement la force de l’ouvrage.

Pour les plus pressés:<
’aime: le développement des personnages

La construction du récit

J’aime moins: certaines longueurs

quelques répétitions

J’aime pas: la couverture. Désolée Belfond, ça doit matcher pour plein d’autres, mais moi j’ai eu peur à chaque réveil en la voyant sur ma table de nuit !


27 réflexions sur “Je t’aime Barbara ABEL

  1. J’ai testé un seul Barabara Abel que je n’avais pas vraiment aimé mais je me laisse tenter une nouvelle fois parce que le sujet de la famille recomposée, ça me parle… même si tout va bien maintenant dans l’ensemble, les démarrages ont été chaotiques ! A suivre… en tout cas, il est dans ma PAL !

    Aimé par 1 personne

  2. je suis d’accord avec toi, la couverture n’est pas top. J’avais lu sa duologie, derrière la haine et j’ai un trou sur l’autre…
    Mais ma mission de l’été c’est de faire baisser ma pile à lire au maximum, et zéro achat jusqu à septembre !!

    Aimé par 1 personne

  3. Très commenté dans la blogosphère …Et, malgré cette belle présentation, pas trop envie… Certainement, le sujet de la culpabilité et de la responsabilité sur le dos d’une ado…Pas top pour moi! … Tant pis …

    Aimé par 1 personne

  4. Je te rejoins totalement sur le choix de la couverture par Belfond, quelle idée ont-ils eu ? ^^ la couverture ça doit donner envie mais là je comprends ta réaction : « mais moi j’ai eu peur à chaque réveil en la voyant sur ma table de nuit ! ».. mdr j’adore 😉 Tu en parles très bien de ce livre mais je te sens moins conquise par ce dernier. Merci de nous faire partager toutes ces découvertes. Bisous bretons chère Gwen ! 🙂 ps: je me prépare pour le foot demain soir 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton passage Fred ^^ haha oui elle me fait très peur! Bouuuuh!
      Effectivement je suis un peu moins conquise par celui ci quand je compare avec certaines lectures… mais loin d’être mauvais tout de même ^^
      Merci à toi Fred !
      Pfiou je commence à être très très tendue ! Pfiouuu ^^ allez les Bleus allez les Bleus! 🇫🇷😍 bisous

      Aimé par 1 personne

  5. J’ai lu presque tous les Barbara Abel et je te les recommande vivement, même si les ficelles de certains romans sont parfois un peu grosses. Bonne lecture ! Et d’accord avec toi pour la couverture 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s