La santé en premier

Malheureusement il faut une pandémie pour que le gouvernement et certaines personnes prennent conscience que la santé n’a pas de prix.

Lors de son allocution, Emmanuel MACRON a utilisé le terme « quoi qu’il en coûte ». Oui, parce qu’aussi étrange et immoral que ça puisse paraître « santé » et « coûter » n’ont jamais été trop éloignés ….

Même si je ne peux que remercier et que trouver la sécurité sociale française juste absolument formidable. Un système de solidarité exceptionnel.

En revanche, depuis un certain temps, l’hôpital public va très mal. Les services d’urgence sont en souffrance absolue. Les services médicaux de manière générale sont dépassés par le manque de moyen et par l’épuisement professionnel. Du coup, le maître mot est « compensation ». Avec quelqu’un qui n’est pas forcément au top, mais pas non plus en burn-out complet, pour lui pomper toute son énergie, jusqu’à ce que lui-même se retrouve en burn-out. Le cercle vicieux qui n’a de cesse de se répéter. Travailler avec les êtres humains et extrêmement fort et intense, dans la joie tout autant que dans le malheur. Empathie, humanité, bienveillance, patience, temps, accompagnement, écoute, solidarité, soutien. Tout ce à quoi la majorité des soignants et personnel hospitalier aspire. Tout ce qui va entraîner ce putain de burn-out, parce que ces belles valeurs vont entrer en collision avec la dure réalité…

Alors maintenant, protégeons nos hôpitaux, nos soignants. Soyons reconnaissants. Défendons-les pour plus de moyens, de meilleures conditions de travail. Donnons les moyens financiers aux hôpitaux publics, à la recherche, augmentons les salaires. Pour qu’ils restent, pour qu’ils soient épanouis et heureux. Parce que quand notre santé vacille, nous saurons qu’ils feront tout pour nous relever.

PS: aucun intérêt de faire les cons avec le Co-vid. Respectons les règles élémentaires, évitons de saturer les hôpitaux, parce qu’il n’y a pas que les malades du Co-Vid dans les hôpitaux, il y a les personnes atteintes de maladies graves dont le cancer et ils auront besoin de soins de qualité et humains.


13 réflexions sur “La santé en premier

  1. Coucou Gwen ! Un message important qui me démontre une nouvelle fois ta profonde humanité, tes aspirations légitimes à une société plus juste, plus humaniste où le fric ne serait pas le maître mot de tout. Je souscris en tout point à ton texte qui vient tout droit d’un cœur vaillant, pétri d’humanité qui sait tout comme moi et bien d’autres comme il est important d’avoir le soutien de professionnels de santé qui aient le temps de soigner, soutenir le patient. Car oui il n’y a pas que le coronavirus, il y a toutes les autres pathologies graves qui espèrent que les moyens humains et financiers seront enfin donnés aux hôpitaux. On parle d’humain, de maladie, de soin.. gérer un hôpital ce ne doit pas être comme de gérer une start-up d’informatique.. Soutien total et pensée sincère pour tous les personnels de santé qui nous aident à lutter contre la maladie. On ne choisit pas d’être malade, la solidarité national doit soutenir plus que jamais cet effort indispensable pour que l’on donne enfin les moyens aux personnels d’exercer leurs métiers dans des conditions dignes de ce nom. Un immense merci pour cette pensée que tu nous adresse. Tu es décidément une bien belle personne et je suis très heureux de te connaître. Gros bisous pour la plus chouette des Alsaciennes ! ☀️😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Fred, je suis très touchée par tes mots… Ces derniers traduisent tout autant ton humanité et ton empathie envers le système de soin, la solidarité et les malades. Tu es un homme très sensible et juste, qui pense au bien commun.
      La santé c’est l’humain et l’humain ne devrait jamais se compter financièrement ….
      De gros bisous d’Alsace (enfin de loin 😉)

      Aimé par 1 personne

  2. Merci Gwen de rappeler l’importance d’avoir un hôpital efficient et disponible. Pourtant, ce mouvement des professionnels de santé qui n’ont cessé de dénoncer les atteintes à ce modèle auquel pour ma part je suis très attachée n’ont pas reçu les moyens réclamés.
    Il y a une certaine amertume de ma part à entendre les décideurs qui ont oublié déjà les alertes légitimes dénoncées .
    Le personnel de santé va faire front, c’est dans leur éthique.
    Inventons un moyen pour leur montrer notre soutien sincère et entier ! En Espagne, on applaudit le passage des ambulances. Qu’allons nous trouver en France ? A suivre. Ça va venir … Les français ne sont pas moins bon que d’autres.
    Peut-être, en ce moment, ont- ils un peu de mal à se représenter la dangerosité de ce virus ?
    Le fanchouillard est encore bravache ! Il se rebelle devant l’autorité . Il n’y crois pas. Mais, ça vient !
    L’annonce officielle ne date que de jeudi soir. Trois jours et déjà nous sommes assignés à résidence.
    Merci Gwen de ta bienveillance ! Fais attention à toi !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce très beau commentaire qui traduit tout le respect et l’attachement au système de soin français et à ceux qui le font vivre au quotidien.
      Je partage ton amertume à propos des décideurs.
      Heureusement les soignants se donnent corps et âmes. A nous tous d’être là pour les soutenir.
      Prend soin de toi! 😘

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s