Le Cri, Nicolas BEUGLET

Date de publication: 08/09/2016 / 11/01/2018

Éditions: XO / Pocket

Quelle belle couverture! Après avoir longtemps traîné dans ma PAL, j’ai enfin lu ce livre aux critiques très positives et je n’ai pas été déçue!

Résumé: Norvège. L’inspectrice Sarah Geringen est sur le qui-vive, un suicide a eu lieu dans l’hôpital psychiatrique de Gaustad. Arrivée sur les lieux, elle découvre le patient 488 figé dans un rictus infâme: la bouche ouverte, telle un cri…Qu’est-ce qui a bien pu effrayer cet homme pour mourir paralysé par la peur ? D’ailleurs, qui se cache derrière cette identité numérique « 488 » ? Pourquoi tant de non-dits et de mystères ?

Preparez-vous pour de passionnantes aventures aux quatre coins du monde, ou presque !

Mon avis: Si la couverture à elle seule a su me convaincre, encore fallait-il que l’ouvrage ne me déçoive pas! Et il ne m’a pas déçue! Premièrement, je suis une grande adepte des livres, séries, films en lien avec des hôpitaux psychiatriques. Ils m’ont toujours fascinée, allez savoir pourquoi ! Ici, c’est un des cadres principaux du livre, et il instille d’emblée une ambiance qui lui est si particulière. C’est dans ce lieu que nous rencontrons Sarah, inspectrice en proie à des difficultés dans son couple. Fragilisée, Sarah s’investit corps et âme dans une enquête qui dépasse l’entendement. Celle-ci va mener notre acolyte dans bien des aventures! J’ai beaucoup apprécié la personnalité de Sarah, qui sous une froideur apparente, laisse entrevoir une âme généreuse et profondément humaine. Quant au second personnage principal, je choisis de ne rien dévoiler…Le grand point fort de cet ouvrage réside à mes yeux dans une enquête bien ficelée qui aborde des questions métaphysiques. J’ai pris autant de plaisir que les protagonistes à avancer dans l’enquête et à y découvrir des éléments pour le moins…intrigants! Pourtant absolument pas scientifique, les questionnements et thématiques évoquées m’ont passionnée! J’ai eu envie de me documenter au sortir de cette lecture qui clairement, laisse quelques traces… et si c’était envisageable ? Et si ?

En conclusion: Nicolas Beuglet et sa plume limpide, signent là un ouvrage remarqué et remarquable, par sa documentation. Détenant tous les codes, d’un très bon polar, je le recommande vivement. À présent, je n’ai qu’une envie, me plonger dans « Complot »!

Publicités

19 réflexions sur “Le Cri, Nicolas BEUGLET

  1. Coucou Gwen ! une très jolie note sur fond d’hôpital psychiatrique (lieu fantasmatique par excellence.. ^^), je connais l’auteur de nom mais je n’ai encore jamais lu un de ses livres. Je note ce livre et sa suite précieusement. Je te souhaite un excellent weekend, Bisous bretons pour l’Alsace 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s