Je sens grandir ma peur, Iain REID

Date de parution: 12/04/2018

Éditions: Presses de la Cité

Je remercie tout d’abord NetGalley et les éditions Presses de la Cité pour cette superbe découverte! Amateurs de thrillers psychologiques, je vous invite dans ce voyage étrange, dérangeant et terriblement angoissant…!

Résumé: Sur une route de campagne, Jake et sa petite amie sont en voiture, direction la ferme des parents du jeune homme. Après, quelques semaines de relation, il tient tout de même à la présenter à ses géniteurs. Ces derniers sont d’ailleurs bizarres, entre un père incernable et une mère qui entend des voix…les voilà servis. Elle, met en doute cette histoire d’amour, car malgré toute l’éloquence et la beauté de Jake, un petit quelque chose lui déplaît dans ses attitudes. Rien de bien méchant. Mais ce petit rien qui fait toute la différence. Sa manière de manger ses céréales, d’être absorbé par un livre ou encore de s’emporter dans des débats philosophiques…En parallèle, il y a cette enquête. Ces flics qui cherchent et qui interrogent. Il semblerait que quelque chose se soit produit…

Je n’en dévoilerai pas plus, sachez juste que vous serez gagné(e)s par un étrange sentiment, voire des doutes affreux. Tout est dans le titre!

Mon avis: Bim-bim! Voici mon premier coup de cœur de mai! Pour un petit bouquin qui ne paie pas de mine. Comme quoi! Soyons clair, c’est un petit bijou de thriller psychologique. Un bouquin capable de tout. Une ode à la peur. Un voyage dans les affres les plus sombres. Ici, nous avons affaire à une narratrice bien particulière. Le lecteur est amené à incarner « Elle », jeune femme à l’identité inconnue, tout comme son âge. Celle-ci se trouve dans la voiture avec Jake, son petit copain et c’est dans cet endroit que le récit se met en place. Entre flash-back sur leur rencontre, sur des événements du passé, les discussions s’enchaînent. Des drôles de discussions d’ailleurs. Aux allures philosophiques, voire métaphysiques. J’ai été happée par leurs conversations, je suis entrée dans cette voiture et j’ai pris place sur la banquette arrière, suivant avec avidité les débats. Il y a peu de décors, quasiment pas de cadre, tout simplement car il n’y en a pas besoin. Le tour de maître de l’auteur réside en cette tension psychologique oppressante qui se suffit à elle-même. Je me souviens d’un passage affolant que j’ai eu la bonne idée de lire à plus de minuit: quand la narratrice mentionne qu’un homme l’épiait à travers sa fenêtre dans sa chambre lorsqu’elle dormait, mon cœur s’est mis à battre plus vite! Moi qui était souvent angoissée petite à l’heure du coucher, je me suis retrouvée plongée dans les nuits cauchemardesques de mon enfance…! Clairement, le point fort de l’œuvre, c’est cette tension qui monte crescendo et qui est instillée par des détails parsemés par-ci, par-là, tels une recette savoureusement maléfique. On sent qu’il y a quelque chose qui ne va pas, quelque chose qui cloche, qui cloche de plus en plus, page après page. Et puis soudain. Patch! En pleine face! On comprend tout, ou peut-être pas tout. Du moins pas forcément tout. Alors on reprend le livre au début et on recommence. Les éléments s’emboîtent et prennent tout leur sens! Et quand en plus, la plume est attrayante, que demander de plus ?!

En conclusion: Jubilation et coup de maître. Angoisse et tension. Oppressant et terrifiant. Profondeur et métaphysique. Esprit et psychologique. Thriller et maestro. N’hésitez pas, foncez!


20 réflexions sur “Je sens grandir ma peur, Iain REID

  1. « Je sens grandir ma peur ».. un titre et une promesse qui se réalise pour le coup car l’histoire à l’air bien flippante. Tu as le don pour parler des livres thriller, policier.. On sent toute ta passion pour ce récit et moi aussi j’aime bien être emmené comme cela, laissez l’angoisse monter et ensuite se dire.. c’était dont ça 😉 Passe un excellent weekend, grand soleil ici en Bretagne et j’ai un retard monstre dans mes réponses et visites blog. Je vais rattraper cela, Gros bisous chère Gwen 🙂 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Fred! 😊 effectivement j’ai adoré ce livre d’où mes propos ^^ . C’est d’exactement ça, se faire emporter par un récit et se faire piéger avec délice!
      Merci très beau week end à toi aussi! Demain il pleut par chez moi! Mais j’ai deux jours de congés jeudi et vendredi donc je ne vais pas me plaindre ^^ t’en fais pas, pas simple de suivre toutes les actus de La blogosphère !
      Bisous mon cher Fred!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s