Féroce, Danielle THIERY

Date de parution: 14/03/2018

Éditions: Flammarion

Voici ma première lecture de l’auteure et pas des moindres! Danielle Thiery, en tant qu’ancienne commissaire divisionnaire, est bercée par le métier et nous offre là une œuvre rugissante! Entre parcs animaliers et disparitions d’enfants, « Féroce » propose une intrigue haletante.

Mon résumé:

Zoo de Vincennes. Des ossements sont retrouvés dans l’enclos des lions. Problème: il manque la tête. Double problème: il s’agit d’enfants. La psycho-criminologue de l’OCRVP, Alix De Clavery fait directement le rapprochement entre une affaire similaire qui a eu lieu au zoo de Thoiry six ans auparavant. Cette dernière lui reste en travers de la gorge, car non élucidée. En parallèle, l’OCRVP se retrouve plongé dans une écoeurante affaire de pédophilie…

Pour couronner le tout, le commissaire Marion est rattrapée par ses problèmes de santé, son adjoint est retrouvé inconscient dans sa voiture et une brigadière est introuvable. Le lieutenant Cara et ses copains ont indubitablement du pain sur la planche!

Quant à lui, il prend du plaisir à l’observer, à l’épier, à la voir jouer, courir. C’est son plaisir. Il l’a trouve parfaite, mais attention, il ne faudrait pas qu’une petite dent de lait s’échappe de sa belle dentition. Ça gâcherait tout.

Mon avis:

Mon premier Thiery me laissera un très bon souvenir, malgré une petite perte de repères. En tout cas, cette œuvre réunit tous les ingrédients d’un polar comme je les aime! Pour commencer, un petit mot sur la couverture que je trouve juste magistrale. Bon, ok, j’avoue que je suis fascinée par les lions, charismatiques rois de la jungle. Le package est bien mis en valeur, bravo à Flammarion!

Concernant le fond. Premièrement, les cadres des parcs animaliers et des zoos sont assez atypiques, ce qui apporte une belle singularité au livre. Je m’en souviendrai ça c’est sûr! Ensuite, l’intrigue m’a embarquée! L’intrigue ou plutôt les intrigues, car ce roman est très fourni en la matière. Les disparitions d’enfants dans le contexte bien particulier de l’enclos des lions apporte une vraie singularité. Plongé dans la vie des lions, le lecteur n’est pas en reste, sans pour autant que l’œuvre migre vers un documentaire animalier. Petite parenthèse: d’ailleurs, dans ce livre nous côtoyons des manifestants défendant la cause animale. Chacun y trouve son compte selon son opinion sur la question. Deuxième élément du livre, l’enquête parallèle sur les défilés de petites miss. De l’atrocité en barre. Révulsée, j’étais au taquet derrière les flics pour qu’ils retrouvent ces sala***! Enfin, les difficultés internes aux membres de la team OCRVP occupent une place non négligeable dans le livre. Les risques du métier et le développement des personnages expliquent cela. J’ai apprécié la place que l’auteure leur donne. La synergie d’une équipe malgré les difficultés, un élément clé. Pour rebondir là-dessus, j’ai découvert les différents personnages qui font cette équipe de flics. Je ne cache pas qu’au début, j’étais légèrement perturbée, car je devais sans cesse retourner sur mes pa(ge)s pour re-situer les personnages et leurs liens, car clairement il y en a beaucoup! Je ne suis pas certaine que tous apportent un plus au récit. Cependant, étant novice, je pense qu’ils ont eu une place prépondérante dans les précédentes enquêtes. À mes yeux, la criminologue Alix est réellement une des protagonistes principales, voire la principale. À un tel point que j’ai même eu le sentiment que tout reposait sur ses épaules. J’ai éprouvé beaucoup d’admiration pour ses techniques mises au point pour découvrir des indices ou extorquer des aveux. Bon, j’avoue ne pas être objective, moi qui adore la psychologie! Un état d’esprit au top, fonceuse, habile et un peu tête brûlée, j’adore! En revanche, j’ai éprouvé moins d’empathie pour la commissaire Marion qui me semblait plus ronchonne qu’autre chose (à sa décharge, elle en a bavé!).

Petit bémol: j’ai trouvé certains passages assez longs, limite redondants. Mais je retiens que l’enquête est haletante et détient son lot de rebondissements. J’ai été surprise jusqu’à la fin et c’est là tout l’objectif d’un bon polar! Mention spéciale au découpage des chapitres qui sont très courts et bien pensés. La plume de l’auteure quant à elle est limpide et facile d’accès.

En conclusion:

L’œuvre porte bien son titre! Des intrigues qui s’entrelacent dans un environnement singulier. Une équipe de flics qui tire sur la corde pour arriver à ses fins. Du suspens, de l’horreur, des rebondissements avec en prime, une criminologue au top qui gagne en confiance. Malgré des difficultés à me repérer à certains moments, j’ai rugi de frisson et de plaisir! Rrrrrrrroooooaaaaarrr

Bon week-end de Pâques à tous ! 😊


13 réflexions sur “Féroce, Danielle THIERY

  1. La couverture est très belle et elle m’a fait penser à la pochette de l’album de Julien Doré « Love » qui m’avais beaucoup plu. Une histoire intrigante à n’en pas douter. Tu en parles très bien. Tu dévoiles juste ce qu’il faut pour que l’on ait envie de le lire et c’est le cas encore une fois pour moi. Il y a un numéro qui vient de sortir de « Lire » (le magazine) spécial Polars. J’ai tout de suite pensé à toi. Pas de besoin de l’acheter pour ma part car j’ai ton blog qui me permets de découvrir des livres de cette veine ! 😉 Passe d’excellentes fêtes de Pâques Gwen, Bises bretonnes pour l’Alsace 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. C’est exactement ce que je me suis dit pour « Love ». Syncro de pensée 😉
      Merci beaucoup Fred! Oui je tiens à ne pas en dire trop, car cela impacterait que l’œuvre et son suspens.
      Merci beaucoup mon cher ami! Ça me touche beaucoup ☺️ hâte de te lire !
      Très belles fêtes de Pâques à toi et grosses bises mon ami!

      Aimé par 1 personne

  2. J’avais découvert Danielle Thierry lors d’une opération promotion de Babelio pour son livre Tabou. Une rencontre était organisée et du coup, j’en avais dévoré deux autres. Elle expliquait qu’elle essayait de se séparer décision personne fétiche, le commissaire Marion, pour développer celui d’Alix. C’était passionnant de l’entendre parler de personnages de fiction comme s’ils étaient réels…Ce qui m’avait plu dans ses livres c’était le réalisme ! Bon, alors, celui-ci aussi je l’ajoute sur ma liste! 📚Très bon WE.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou! Merci pour cette belle anecdote ! Je comprends mieux certains choses du coup 😉
      Pour ma part, je vais en lire d’autres de l’auteure pour me plonger davantage dans son univers . Bon week-end de Pâques 🐣 et merci pour le passage 😊

      J'aime

  3. Il faut un peu de temps pour se familiariser avec les personnages effectivement (surtout si on n’a pas lu les précédents), mais après c’est vraiment un très bon polar qui a des allures de thriller. Sacré bon boulot !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s