Millenium Blues, Faïza GUENE

Date de parution: 10/01/18

Éditions: Fayard

Je remercie vivement NetGalley et les éditions Fayard pour cette excellente lecture qui s’avère être mon deuxième coup de cœur de l’année!

Née au début des années 90, j’ai retrouvé bien des éléments, des événements qui m’ont fait écho.

Faïza Guène ou l’art de faire rejaillir une génération.

Mon résumé:

Nous marchons dans les pas de Zouzou, jeune femme née dans les années 80.

De ses pas d’enfant, d’ado puis de jeune adulte, Zouzou nous propose les rencontres clés de sa vie.

Ses parents tout d’abord.

Entre sa maman qui ne supporte pas la solitude et son papa qui paraît loin et se cherche un ailleurs, Zouzou quant à elle cherche sa place.

Elle y fera une rencontre majeure, celle de Carmen qui deviendra sa meilleure amie. Cul et chemise, jusque dans leur profession d’aides-soignantes. Une vie d’ado qui grandit, s’épanouit, se découvre, essuie des déceptions, des peines et des joies. Une vie de jeune adulte qui rencontre son premier amour. Une vie qui se verra marquée à tout jamais, lorsque sa meilleure amie tue une jeune femme sur la route.

Mais Zouzou, c’est aussi une ado qui a connu l’émulsion de la France 98 Black Blanc Beur. Une ado qui s’est forgée une opinion de citoyenne lorsqu’elle a vu les résultats des élections de 2002. Une ado qui a connu l’essor de la nouvelle technologie, avec le walkman, et le forfait Millenium qui offrait des communications illimitées.

Le millénaire. Le passage d’un cap, d’une génération qui bouge, d’une génération clé, qui voit le monde courir plus vite qu’elle même.

Voici la vie de Zouzou et je vous invite sincèrement à la découvrir.

Mon avis:

Comme je l’écris plus haut, c’est un véritable coup de cœur que j’ai eu pour cette œuvre et pour son auteure qui ont chacune réussi à me toucher.

Née en 91, je ne peux rester insensible à ces événements, à ces coups d’accélérateur qui font les années 2000. C’est une spirale dans laquelle Zouzou est embarquée et dans laquelle je me suis également sentie happée.

Je ne crache pas sur les nouvelles technologies dites intelligentes, c’est à dire qui traduisent selon moi un réel besoin ou intérêt. Néanmoins, je trouve que l’on s’est beaucoup perdu. Comme l’écrit l’auteure, on peut échanger sans limite, mais va-t-on penser à se dire l’essentiel ? À méditer…

Quand je pense à l’impact dramatique des écrans et des problèmes que ses excès engendrent…

C’est également la culture populaire et politique qui est dépeinte ici. La belle France Black Blanc Beur réunie autour de nos héros nationaux en ce 12 juillet 1998. Puis, les élections présidentielles de 2002. Mais où es-tu passé Lionel?!

Liste non exhaustive bien entendu, car il y en aurait des choses à écrire!

En tout cas, je me retrouve dans cette mélancolie post millénaire. Beaucoup de promesse, pour une génération en perte de vitesse et de lisibilité.

Concernant les personnages, j’ai adoré suivre les péripéties, tantôt tristes, tantôt drôles de notre chère Zouzou! Cette dernière qui est tellement bien dépeinte que l’on s’y identifie. Une copine en fait.

Zouzou et sa famille un peu barjo, mais attachante. Zouzou et sa pote écorchée vive. Zouzou et sa mamie de cœur. Zouzou et ses amours aux teintes variées. Zouzou, sa vie et ses rêves.

De plus, Faïza Guène nous propose des chapitres assez courts, relatant à chaque fois un fait ou un événement marquant pour en saisir sa chronologie.

Enfin, la plume de l’auteure est parfaitement fluide et authentique, car on y sent le cœur. Elle a couché sur papier des mots qui lui viennent des tripes, de son âme et c’est fort. Très fort.

En conclusion:

Une merveilleuse découverte en la personne de Faïza Guène et en l’objet de son livre!

Des émotions multiples, une Zouzou terriblement attachante pour laquelle j’étais en totale empathie, une plume fluide et directe, et bien sûr le thème. Quel thème! Une génération et sa nostalgie.

Des rêves avortés. Des désillusions.

Zouzou traverse le millénaire. À toute vitesse, mais Zouzou ne te brûle pas les ailes s’il te plaît, parce que moi je t’aime bien. Parce qu’au fond, Zouzou c’est un peu toi, c’est un peu moi, c’est un peu nous.


23 réflexions sur “Millenium Blues, Faïza GUENE

  1. J’avais lu Kiffe kiffe demain de Faiza Guene et j’avais beaucoup apprécié l’authenticité de son récit, l’atmosphère que l’on reconnaît, sa capacité à cerner ces sentiments en demi-teinte que nous éprouvons tous quand nous perdons nos illusions… Elle gagne à être lue !

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou Gwen ! je te sens très touchée par ce livre. Tu sais qu’en 2002, j’était en Fac d’histoire et je me souviendrais toujours de ce moment si bizarre où l’on a cru à un cauchemar en voyant le visage de « Voldemort » Le Pen » s’afficher sur les écrans. Je pense que ce moment à été vécu comme un véritable traumatisme. C’est un livre comme je les aiment, je le note sur ma PAL. Tu en parles magnifiquement bien de ce livre. Tu transmets ta passion pour les livres, pour les histoires qui te touchent. Bravo. Je te souhaite un excellent weekend, Bises bretonnes pour l’Alsace chère Gwen 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou!
      Oui je te rejoins entièrement…ça marque.. je pense à « Fils de France » une magnifique chanson de Damien Saez, tu connais ?
      Merci Fred. Sincèrement je ne peux que recommander cette merveilleuse œuvre. Faïza Guène a réalisé un très joli coup!
      Belle nuit! Bises Fred!

      Aimé par 1 personne

      1. oui je connais ce titre et c’est vraiment chouette. J’aime bien Saez. Il a débuté sa carrière quand j’étais au lycée.. ça remonte 😉 ^^ Tu m’as fais découvrir une auteure de talent. Merci !! Excellente soirée, Bises pour toi Gwen 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Pareil ! c’est un poète et il a un esprit rock dans les veines. Atypique au possible. « Jeune et con » un de ses tous premiers titres sorti en 1999 – 2000 j’adorais ce titre et j’avais acheté le lp je quittais alors le lycée pour rejoindre la fac d’histoire. Que de souvenirs 😉 Il a une attitude, un style à lui. Ah tu as vu Lorient.. ils ne monteront pas cette année. Je vais devoir patienter pour voir neymar au Moustoir ^^ Bises bretonnes pour mon amie alsacienne 🙂

        Aimé par 1 personne

      3. Un vrai poète, aux allures d’écorché vif dans un esprit rock et comme tu le dis complètement atypique!
        Arf oui… ça paraît compliqué, après on ne sait jamais avec le foot!
        En effet, pas de Neymar ces prochains temps… ^^ bises !!

        Aimé par 1 personne

  3. Oui, c’est un peu effrayant. J’ai vécu l’époque où on n’avait pas internet ni de mobile. Et je me demande parfois comment je me comportais ! Notre cerveau est comme sucé par ces nouvelles technologies. D’ailleurs, en ce moment même en t’écrivant, je continue cette ronde infernale !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est exactement ça! Nous sommes happés par les écrans, les gadgets. Tous ne sont pas essentiels mais bon… et il ne s’agit pas de cracher sur toutes les nouvelles technologies non plus.
      Bon week-end à toi! 😊

      J'aime

      1. Exactement tout est une question de dosage. Quelle tristesse de voir des petits avec des temps d’écran supérieur à 3h par jour alors qu’ils ont 8 ans ( je travaille dans le milieu de l’obésité pédiatrique et il y a une corrélation avec les excès d’écrans).
        En effet! Je suis ravie d’échanger avec toi et avec d’autres sur nos blogs 🙂
        Merci à toi aussi!!

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s