Les Chiens de Détroit, Jérôme LOUBRY

loubryÉditions: Calmann-Levy

Date de parution: 11/10/2017

Mesdames et Messieurs, voici un énorme coup de cœur. Une merveille du genre! Je décerne à Jérôme LOUBRY, le prix du Meilleur-Premier-Polar-Qui-Déboite-De-Ouf! 🙌🏻
Plus sérieusement, l’ouvrage est à la hauteur de sa couverture.
Merci à NetGalley et aux éditions Calmann-Levy pour cette lecture!

Mon résumé:
En 1998, la ville de Détroit aux Etats-Unis, subit la perte d’enfants, kidnappés puis assassinés. Le tueur est grand, très grand, voire même géant. C’est tout ce que l’on sait. L’enquête stagne et s’arrête sur ce fait. Le flic Mitchell échoue.

En 2013, la ville de Détroit aux Etats-Unis est en proie à une nouvelle vague de disparitions d’enfants. La ville est devenue un chaos grisonnant de buildings, vestige d’une gloire automobilière bien passée.
Cette fois-ci, Stan Mitchell se refuse à échouer une seconde fois, lui qui en fermant les yeux voit toujours les corps sans vie des jeunes enfants tués il y a de cela 15 ans.
Il sera épaulé de la jeune inspectrice Sarah Berkhamp pour résoudre cette terrible affaire.
Il semblerait que le Géant de Brume soit derrière tout ça…et qu’en plus il demande de l’aide à Sarah.
Pourquoi s’adresser à Sarah pour l’aider ?
Quel est le lien entre ces disparitions et les meurtres commis 15 ans plus tôt ?
Mitchell va-t-il vaincre son vieux démon ?

Mon avis:
J’écris ici pour un réel coup de cœur!
Ce premier roman est à mes yeux magistral, car Jérôme Loubry manie avec brio tous les codes du très bon polar.

Son roman est très noir, et ce sur tous les plans, à commencer par la ville de Détroit qui est décrite telle une ville délaissée, abandonnée par la population. Ville grise aux buildings élancés, ancienne ville phare de l’industrie automobile. Le passé est passé. Pas d’avenir à Détroit.
Puis, on retrouve deux flics tourmentés, au passé non résolu. Chacun tente de surmonter ses propres démons, tant bien que mal. Ensemble, dans leur noirceur, ils vont tirer le meilleur d’eux-mêmes et s’apporter un peu de chaleur et de bienveillance.
L’intrigue basée sur les dramatiques disparitions d’enfants, l’anéantissement des familles, la crainte du Géant est parfaitement menée.

De plus, les deux policiers jouent la montre pour tenter de sauver les enfants à temps. Cette forme d’urgence couplée aux disparitions et à la psychologie des personnages (qui d’ailleurs détient une place assez importante) font partie des ingrédients qui me plaisent grandement.

Par ailleurs, l’auteur alterne entre les événements de 1998 et de 2013, ce j’apprécie beaucoup et qui permet de renforcer le suspens.

Je n’en dirai pas plus, mais j’ai été doublement surprise de son issue.
Je trouve que rien n’est prévisible, calculable. Les liens se tissent d’eux-mêmes vers la fin du bouquin.

En conclusion:
Moi qui apprécie les romans noirs, j’ai été servie avec Jérôme Loubry.
C’est vraiment un excellent premier ouvrage que je recommande vivement!
J’ai eu la chance de rencontrer l’auteur au Festival Sans Nom à Mulhouse, le week-end dernier, soit un jour après avoir débuté sa lecture! C’était une agréable rencontre et je le remercie pour sa sympathie!
J’attends avec impatience son second roman et rajoute son nom à la liste des auteurs que je suis de près.


8 réflexions sur “Les Chiens de Détroit, Jérôme LOUBRY

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s